menu Accueil chevron_right

Pourquoi les élèves ne connaissent pas leurs classiques ?

Les premiers primes de la saison 11 de « Star Academy » ont suscité des critiques en raison de leur choix de chansons considérées comme « ringardes ». Le producteur Mathieu Vergne défend cette décision en expliquant pourquoi les élèves d’aujourd’hui ne sont pas aussi familiers avec certains classiques de la chanson française par rapport à ceux d’il y a 20 ans.

La critique principale de cette saison a été le choix de chansons sorties bien avant la naissance des candidats, la plupart étant nés après l’année 2000. Des titres tels que « Je te promets », « Le Monde est Stone », « Si je m’en sors », ou « Partir un jour » ont été interprétés, suscitant des commentaires sur le caractère « ringard » de cette édition. La productrice artistique Marie Clerc a expliqué que l’objectif était de rechercher des chanteurs populaires qui pourraient toucher un public plus large, y compris des générations plus âgées.

La variété des invités, allant de Didier Barbelivien à Bonnie Tyler en passant par Marc Lavoine, Vitaa, Calogero, Juliette Armanet, Chimène Badi, ainsi que les révélations Zaho de Sagazan, Pierre de Maere et Charlotte Cardin, a parfois conduit à des situations où les élèves ne connaissaient pas certains artistes invités. Mathieu Vergne a déclaré que lorsqu’ils ont annoncé la venue de Richard Cocciante, la plupart des élèves ne le connaissaient pas, bien que le titre « Le Coup de soleil » ait été apprécié car il avait été repris par Angèle.

Le producteur a réitéré son choix musical varié, même s’il peut sembler « ringard » pour certains. Il a expliqué qu’il aimait cette diversité musicale et a souligné que les élèves de cette génération avaient plus de travail que ceux d’il y a 20 ans, car ils ne connaissent pas autant de chansons classiques. Il a attribué cela aux changements dans la façon dont la musique est écoutée de nos jours, avec chacun écoutant sa propre musique. Il a souligné que dans sa génération, les parents imposaient la musique à leurs enfants, ce qui signifiait qu’ils écoutaient tous les mêmes artistes tels que Sardou, Aznavour, Brel et Piaf.

Ainsi, les primes de la « Star Academy » visent à réunir différentes générations autour de chansons qui sont à la fois des nouveautés et des classiques de la chanson française. Mathieu Vergne a souligné l’importance de préserver ce patrimoine musical et de permettre à toutes les générations d’apprécier ces chansons, même si elles ne sont pas familières pour certains.

Sur les réseaux

Les réactions à cet article

Commentaires

Ce post n’a actuellement aucun commentaire.

Laisser un commentaire


  • play_circle_filled

    SLY Webradio

  • cover play_circle_filled

    01. Le Before | 20/11/2023
    SLY

  • cover play_circle_filled

    Nicolas Lancelevée, auteur de « quoi qu’on dise », est passé par le Before
    Nicolas Lanceléve

play_arrow skip_previous skip_next volume_down
playlist_play