menu Accueil chevron_right

Goldman briefe les élèves : il y a des enjeux !

La « Star Academy » se rapproche de sa conclusion sur TF1, et la grande finale est imminente. Dans cet épisode final, les candidats Héléna, Julien et Pierre se disputeront le titre tant convoité. Le directeur de la « Star Academy », Michael Goldman, a récemment eu une conversation cruciale avec les trois finalistes pour les sensibiliser aux enjeux d’une victoire et discuter de leur avenir après l’émission.

La deuxième demi-finale, qui a vu s’affronter Pierre et Héléna, a été marquée par un choix débattu effectué par le jeune chanteur. Malgré les attentes de certains de voir cette affiche en finale, le vainqueur de ce duel affrontera Julien, suite à l’élimination d’Axel. Les téléspectateurs se demandent si cette saison marquera une première avec une finale 100% masculine ou si la parité sera respectée. Les paris sont ouverts, d’autant plus que la bataille entre Héléna et Pierre semble être acharnée. En jeu, une opportunité de taille : remporter la « Star Academy » signifie décrocher un contrat avec la maison de disques Universal et recevoir une avance de 100 000 euros pour l’enregistrement de son premier album, un privilège dont a bénéficié Anisha l’année précédente.

Des rumeurs circulent sur les réseaux sociaux, suggérant que les académiciens ne sont pas particulièrement motivés à l’idée de gagner, en raison de la perception que le gagnant aurait moins de liberté dans sa future carrière artistique. Axel a tenu à réfuter ces rumeurs en expliquant qu’il avait toujours aspiré à aller jusqu’au bout de l’aventure et à gagner. Pour lui, la « Star Academy » représentait une opportunité exceptionnelle, un véritable tremplin dans sa carrière.

Michael Goldman, le directeur de l’école, a profité de l’occasion pour rappeler aux trois finalistes les avantages indéniables de cette compétition unique. Dans un épisode diffusé sur TF1, Michael Goldman, producteur de musique et expert du marché de la musique en France, a souligné que dans la « Star Academy », il ne pouvait y avoir qu’un seul vainqueur. Il a insisté sur l’importance de gagner cette compétition, en expliquant que la différence entre le gagnant et les autres candidats est significative sur le plan professionnel. Être en position de force sur le marché de la musique, c’est gagner sa liberté artistique. En revanche, ne pas gagner pourrait signifier la liberté de ne rien faire. Michael Goldman a conclu en rappelant aux finalistes que dans l’histoire de la « Star Academy », seul le nom du gagnant sera inscrit dans les annales.

Sur les réseaux

Les réactions à cet article

Commentaires

Ce post n’a actuellement aucun commentaire.

Laisser un commentaire


  • play_circle_filled

    SLY Webradio

  • cover play_circle_filled

    01. Le Before | 20/11/2023
    SLY

  • cover play_circle_filled

    Nicolas Lancelevée, auteur de « quoi qu’on dise », est passé par le Before
    Nicolas Lanceléve

play_arrow skip_previous skip_next volume_down
playlist_play