menu Accueil chevron_right

Attentat de Paris : il voulait frapper des « sites juifs », mais pas que…

a tall building with columns and a sky background

Le 2 décembre à Paris, Armand Rajabpour-Miyandoab, le Franco-Iranien impliqué dans une attaque au couteau ayant entraîné un décès et deux blessés, a donné des explications plus détaillées sur ses motivations à la fin de sa garde à vue. Selon des sources judiciaires, ce jeune homme de 26 ans a déclaré avoir répondu à un « appel de l’État islamique fin octobre exhortant à tuer des juifs ». En outre, il a affirmé que son acte constituait une « réponse aux exactions de l’État d’Israël sur la bande de Gaza ».

Les charges retenues contre Armand Rajabpour-Miyandoab sont importantes, puisqu’il a été mis en examen pour assassinat, tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste, en état de récidive légale, ainsi que pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, selon le Parquet national antiterroriste (Pnat). À la suite de cela, un juge des libertés et de la détention a ordonné sa détention provisoire, conformément à la requête du Pnat, en plus de décider de son placement à l’isolement. L’avocate du suspect, maître Clémentine Perros, a exprimé son opposition à cette mesure, mais le juge a jugé qu’elle était nécessaire « pour la sécurité de mon client et des agents pénitentiaires ».

Sur les réseaux

Le 2 décembre à Paris, Armand Rajabpour-Miyandoab, le Franco-Iranien impliqué dans une attaque au couteau ayant entraîné un décès et deux blessés, a donné des explications plus détaillées sur ses motivations à la fin de sa garde à vue. Selon des sources judiciaires, ce jeune homme de 26 ans a déclaré avoir répondu à un "appel de l'État islamique fin octobre exhortant à tuer des juifs". En outre, il a affirmé que son acte constituait une "réponse aux exactions de l'État d'Israël sur la bande de Gaza".
Les réactions à cet article

Commentaires

Ce post n’a actuellement aucun commentaire.

Laisser un commentaire


  • play_circle_filled

    SLY Webradio

  • cover play_circle_filled

    01. Le Before | 20/11/2023
    SLY

  • cover play_circle_filled

    Nicolas Lancelevée, auteur de « quoi qu’on dise », est passé par le Before
    Nicolas Lanceléve

play_arrow skip_previous skip_next volume_down
playlist_play